KISHORE NAGAR

 

 

2019

50 ans de Kishor Nagar: une fête grandiose

 

Après l’accueil des personnalités ...

il y avait la grande messe avec le chœur des garçons. 

il y avait la grande messe avec le chœur des garçons.

Ensuite un hommage à la tombe du fondateur: le père Van Bortel.

Ensuite un hommage à la tombe du fondateur: le père Van Bortel.

Ensuite un hommage à la tombe du fondateur: le père Van Bortel.

 

Et mettre à l’honneur des personnes qui ont été important dans l’histoire de Kishor Nagar :

Pol Vogelaere qui vient travailler chaque année, pendant plusieurs mois, à Kishore Nagar.

Les instituteurs avec parmi eux l’ancien principal

Et les alumni entre autre le père Ignace qui est maintenant jésuite

     

Ou Amrit qui consacre chaque W.E., qu’il est libre, à son ancienne école

Ensuite un programme culturel suivi par une foule nombreuse

Ensuite un programme culturel suivi par une foule nombreuse

     

Et naturellement un repas pour tous

Et naturellement un repas pour tous

   

Aussi le soir on apportait encore des fleurs

et des cierges à la tombe du père Van Bortel.

 

Ensuite nous avons visité les dortoir pour constater que le dortoir supplémentaire, qu’ils demandent, est vraiment nécessaire.

Il n’y a presque pas de place entre les lits.  Il y a même des lits sous un abri prévu pour manger quand il y a de la pluie.

 

 

2015

 

Cette fois nous avons visité l’endroit un dimanche matin.

Chaque fois que nous visitons l’endroit nous sommes impressionné par les réalisations. Avec seulement quelques personnes, comme encadrement, plus de 600 garçons très pauvres ou délaissés, forment une communauté ou ils reçoivent un enseignement et une éducation.

 

ce dortoir et emplacement ou chacun a son coffre avec ses biens personnels

doit être remplacé

les handicapés sont aussi les bienvenus
et font même du sport
les handicapés sont aussi les bienvenus
et font même du sport

les autres aussi font du sport ou apprennent

le yoga

les autres aussi font du sport ou apprennent

le yoga

ook de anderen doen aan sport of leren yoga

le travail quotidien continue aussi le dimanche le travail quotidien continue aussi le dimanche

le repas se prend encore toujours en plein air

le repas se prend encore toujours en plein air

le fondateur, le père Van Bortel, est toujours présent dans tous les esprits

 

2012

 

 
A l’avant plan la vieille fosse septique et à l’arrière plan la nouvelle fosse. Une fosse pour le débordement a été ajoutée.
L’ensemble fonctionne à merveille.
Ces fosses ont été données par le groupe de visiteurs de 2011.
Quelques membres de ce groupe ont également financé quelques ordinateurs. Les autres ont été financés par une collecte lors de l’enterrement de notre ami Hans Wensing. Ils ont encore gardé les vieilles machines à écrire pour apprendre les jeunes a employer un clavier.

 

 
Aussi de deuxième bâtiment a été achevé. Aussi de deuxième bâtiment a été achevé. Notre groupe a été accueilli par le père Francken, qui est mainenant le responsable de Kishore Nagar.
 
Les garçons nous présentent un spectacle Les garçons nous présentent un spectacle
 
Les garçons nous présentent un spectacle Les garçons nous présentent un spectacle Un des garçons les plus agés remercie le groupe de 2009, grâce auquel les 2 bâtiments ont été renouvelé

 

 

Le bâtiment renouvelé Le deuxième en plein travaux
Le bâtiment renouvelé Déjà occupé Le deuxième en plein travaux
Les jeunes effectuent une part du travail Ils recupèrent même les clous
Le deuxième en plein travaux La chambre du père Van Bortel ou il a 40 jaar vécu pendant 40 ans dans l’austérité  La chambre du père Van Bortel ou il a 40 jaar vécu pendant 40 ans dans l’austérité
   
Sa tombe parmi “ses” garçons  L’équipe qui a travaillé dans les champs a faim  Grand faim 
     
 Après le déjeuner une autre équipe va planter des pommes de terre     

 

Le 19 novembre le groupe a visité notre projet suivant: le renouvellement des toitures de cet orphelinat. Nous avons fait la connaissance de cette communauté chaleureuse. C'était une visite émouvante. A la fin de la visite le groupe avait une grande surprise: ils se sont engagé à donner les 20.000 Eur nécessaire pour le renouvellement des toitures. Un premier acompte a d'ailleurs été donné immédiatement.

 

 
Bienvenu Les garçons sortent les classes pour nous acceuillir La moitié était dans la salle 
   
Chaque garçon a un coffre pour ses objets personnels  S'il ne pleut pas ou s'il n'st pas trop froids, les garçons dorment dehors  L'infirmerie
 
Le repas de midi Bon apétit 
 
Le linge doit sécher   Il est clair que les toitures doivent être réparé d'urgence 

 

En 1969 le père Van Bortel a commencé à accueillir des orphelins et des garçons abandonnés à Kishor Nagar qui veut dire : la ville des garçons (Ranchi). En 2002 l’université d’Anvers lui a octroyé un doctorat honoris causa. Nous reprenons ici le texte de la Laudatio prononcé à cette occasion par le  professeur Van den Bosch  

 

·  Fondateur de la ville des garçons Kishor Nagar (Ranchi, Inde)

·  Doctorat honoris causa pour mérite général 

 

L’œuvre de la vie de Victor Van Bortel est Kishor Nagar, un accueil pour garçons à Ranchi, capitale de l’état Indien de  Jharkhand. Kishor Nagar veut dire en  Hindi “ville des garçons” Cet ensemble donne un accueil à des garçons qui par leur situation familiale ou par pauvreté n’ont plus d’autre refuge. Ils vivent et travaillent à Kishor Nagar. Ils vont à l’école au moins jusqu’au niveau “High school”. Selon leurs possibilités ils continuent alors vers un « college » où suivent un enseignement technique.

 

L’exceptionnel de la situation à Kishor Nagar est que c’est en grande partie les garçons eux mêmes qui gèrent l’ensemble. L’état major de Kishor Nagar est composé de seulement 14 personnes.. La plus grande partie du travail dans la cuisine, le petit hôpital, le nettoyage etc.. est fait par les garçons. Les garçons plus âgés forment en partie les plus jeunes. Cela frappe toujours les visiteurs qu’apparemment sans aucune direction les jeunes préparent et distribuent les repas et font après la vaisselle dans une ambiance de bonne humeur et enthousiaste. Kishor Nagar est pour ces jeunes pas seulement une maison d’accueil mais un chez soi.

 

Kishor Nagar existe depuis 40 ans et a déjà éduqué  des milliers de jeunes. En ce moment entre 650 garçons vivent à Kishor Nagar. Grâce à sa propre ferme où sont cultivés du riz et des légumes et élevé des vaches, des porcs et des poules, Kishor Nagar se supporte soi même en grande partie. Pour le reste ils dépendent de dons. Il n’y a presque pas d’aide ou de support de la part des autorités locales. Cela veut dire que Kishor Nagar doit être avare de ses moyens. Les logements sont propre et de bonne qualité, mais austères. Le matin les garçons roulent leur paillasson de coté, parce que les mêmes locaux sont aussi leurs classes. Mais même avec ces moyens restreints le père Van Bortel et son équipe réussissent à éduquer les garçons à devenir indépendant et qui peuvent prendre soin d’eux même, qui peuvent collaborer et vivre avec les autres personnes de la société Indienne.

 

Le travail du père Van Bortel (° Wilrijk 1926 V 2010) n’est pas isolé, mais fait partie de l’œuvre social des jésuites dans l’état Indien de Jarkhand (précédemment Bihar du sud) pour les Dalits (les sans caste) et les tribaux, qui sont les habitants originaux de l’Inde.. Ce travail a été commencé par le père Lievens à la fin du 19ième siècle. Lui et les autres jésuites qui commençaient leur travail se réalisaient que leur travail n’aurait pas de sens s’ils ne s’engageaient pas pour une équité sociale et u pour une amélioration de la condition de vie de la population et ceci surtout pou les grands groupes de tribaux et de sans caste qui étaient discriminés par les autres groupes de la population.

 

Victor Van Bortel (°Wilrijk, 1926) a suivi ses études supérieures (histoire, philosophie et théologie) à Namur, Louvain,Kandy, Ranchi et Pune. En 1946 il entrait chez les jésuites à Drongen, et le 19 mars 1959 il a été ordonné prêtre à Pune (Inde)  De 1960 à 1969 il travaillait dans plusieurs paroisses à et autour de Ranchi. Comme curé il était confronté avec beaucoup d’enfants négligés qu’il accueillait dans sa cure. Quand le nombre devenait trop important il a commencé en 1969 Kishor Nagar. A partir de ce moment il a consacré toute sa vie à Kishor Nagar. Le père Van Bortel est décédé en janvier 2010 et a été enterré à Kishore Nagar. Son travail continue maintenant sous l'égide du père Francken.

 

Tous les visiteurs sont accueilli chaleureusement par les jeunes

Une classe bien remplie

La distribution du riz pour le déjeuner

Le terrain de sport est en même temps le réfectoire

Les jeunes travaillent à la ferme

Le petit hôpital ou sont accueilli les blessés et les malades

Le père Van Bortel dans son Kishor Nagar

La toiture n’était vraiment plus étanche. Nous avons financé les réparationS  

 

é top