GUMLA

 

 

2019

 

D’abord nous avons visité le père De Brouwer dans sa chambre « de luxe ». Il ne pouvait pas nous accompagner parce qu’il avait une inflammation dans ses jambes.

D’abord nous avons visité le père De Brouwer dans sa chambre « de luxe ». Il ne pouvait pas nous accompagner parce qu’il avait une inflammation dans ses jambes.

Ensuite nous avons visité quelques nouveaux puits avec comme guide son assistante la sœur Anne. Près d’un des nouveau puits ils plantaient déjà des pommes de terres et de l’ail. 

Ensuite nous avons visité quelques nouveaux puits avec comme guide son assistante la sœur Anne. Près d’un des nouveau puits ils plantaient déjà des pommes de terres et de l’ail.

Ensuite nous avons visité quelques nouveaux puits avec comme guide son assistante la sœur Anne. Près d’un des nouveau puits ils plantaient déjà des pommes de terres et de l’ail.

Ensuite nous avons visité quelques nouveaux puits avec comme guide son assistante la sœur Anne. Près d’un des nouveau puits ils plantaient déjà des pommes de terres et de l’ail.

Sur la façade d’une maison du village nous avons vu les noms des familles qui ont droit à une aide alimentaire du gouvernement.

Le chef de village nous accueillait et nous expliquait que grâce aux puits sa situation était nettement meilleure et que à coté de ses activités de paysan il était maintenant aussi tailleur.

Un des villageois nous racontait comment sa vie avait changé grâce aux puits: plus de travail loin de la maison pour survivre et assez de revenus pour éduquer lui-même ses enfants.

Dans le village nous avons vu une installation qui, grâce à des panneaux solaires, peut fournir de l’électricité aux villageois pour une lampe ou pour pomper l’eau. Ils reçoivent un compteur et paient 100 RS (=1,25 Eur) et reçoivent de l’électricité pour ce montant. Après ils peuvent de nouveau en acheter.

Un nouveau puits en pleine construction et à coté le terrain prévu pour l’horticulture.

Un nouveau puits en pleine construction et à coté le terrain prévu pour l’horticulture.

 

 

2018

 

A Gumla et ses environs le père De Brouwer travaille depuis des dizaines d’années afin  d’émanciper la population pauvre. De gens timides et se sentant inférieur, il a par le biais de ses « conseils de sagesse » pu changer ces gens  en  personnes sûres d’eux même qui savent ce qu’ils veulent et ce qu’ils peuvent réaliser ensemble.  Le père Marc les a aidé à réaliser leurs rêves. Un  de ses projets consiste à creuser des puits d’eau. Dans les dizaines d’années passées il en a réalisé environ 5500 dans plus de 400 villages. Cela permet aux villageois d’avoir au lieu d’une seule récolte   (principalement du riz)  3 récoltes par an : d’abord le riz, ensuite des céréales et enfin des légumes. L’alimentation est  maintenant plus saine, car plus variée et les revenus des paysans sont en hausse. Le travail de l’excavation est fait par les villageois et nous les aidons en leur donnant les pierres pour les parois. Par notre aide ils ont pu réaliser 16 nouveaux puits.

 

Le creusement d’un nouveau puits

Le creusement d’un nouveau puits

Le creusement d’un nouveau puits

Le creusement d’un nouveau puits

Le creusement d’un nouveau puits

Visite  d’un de ces villages avec le chef du village qui nous donne des explications.

Il a 93 ans et prend sa moto tous les jours

pour visiter « ses » gens

Visite  d’un de ces villages avec le chef du village qui nous donne des explications.

   

Visite  d’un de ces villages avec le chef du village qui nous donne des explications.

 

 

 

é top